Local view for "http://purl.org/linkedpolitics/eu/plenary/2013-07-03-Speech-3-404-500"

PredicateValue (sorted: default)
rdf:type
dcterms:Date
dcterms:Is Part Of
dcterms:Language
lpv:document identification number
"en.20130703.39.3-404-500"1
lpv:hasSubsequent
lpv:speaker
lpv:spoken text
"Je tiens à marquer ma profonde réserve à l'égard du rapport sur la Hongrie adopté le mercredi 3 juillet. Je considère que le Parlement européen n'est pas une simple chambre d'enregistrement et qu'il est essentiel qu'il puisse exprimer la volonté des peuples et défendre leurs droits. Cependant, la réalisation de ces objectifs ne doit pas autoriser le Parlement à se faire le censeur des Etats qui auraient eu le malheur de vouloir préserver leur souveraineté nationale et de ne pas accepter une uniformisation des règles et des principes. Lorsqu'une commission parlementaire majoritairement composée de bien-pensants plus que de libres penseurs s'arroge le droit de définir les règles constitutionnelles d'un pays, allant même jusqu'à lui dicter ce que doit signifier la famille, je m'interroge sur le bien-fondé de ce réquisitoire à charge. Au nom de quel droit supérieur une commission parlementaire non nationale se permettrait de surveiller les actes et les décisions d'un Etat souverain? Je ne dis pas que la Hongrie est irréprochable, mais nous devons reconnaître que des efforts ont été faits, et que les demandes de la Commission européenne ont été satisfaites. Je demande qu'on rétablisse enfin de l'objectivité là où le Parlement européen semble prêcher l'opportunité."@fr2
lpv:spokenAs
lpv:unclassifiedMetadata

Named graphs describing this resource:

1http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Events_and_structure.ttl.gz
2http://purl.org/linkedpolitics/rdf/French.ttl.gz
3http://purl.org/linkedpolitics/rdf/spokenAs.ttl.gz

The resource appears as object in 2 triples

Context graph