Local view for "http://purl.org/linkedpolitics/eu/plenary/2007-04-23-Speech-1-206"

PredicateValue (sorted: default)
rdf:type
dcterms:Date
dcterms:Is Part Of
dcterms:Language
lpv:document identification number
"en.20070423.21.1-206"6
lpv:hasSubsequent
lpv:speaker
lpv:spoken text
". - Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l’OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l’Union au profit d’importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d’Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l’initiative «tout sauf les armes». La Commission estime, à juste titre, que l’industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d’approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l’Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l’agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l’ouverture de contingents tarifaires d’importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d’instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l’industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@fr8
lpv:spokenAs
lpv:translated text
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@cs1
"Hr. formand, fru kommissær, mine damer og herrer! Reformen af den fælles markedsordning for sukker i 2006 havde til formål at reducere mængden af sukker produceret inden for EU til fordel for toldfri præferenceimport fra AVS-landene, Indien og landene på Vestbalkan som led i initiativet "Alt undtagen Våben". Kommissionen mener med rette, at sukkerindustrien i Bulgarien og Rumænien i overensstemmelse med de traditionelle forsyningsbehov i to år bør have lov til at importere sukker til en præferencetoldsats på 98 euro pr. ton, således at disse to lande ikke påvirkes negativt af deres tiltrædelse af EU, og at deres markeder kan stabilisere sig på det indre marked. Hvis vi således skal sikre loyale konkurrencebetingelser og gennemføre konsekvente importbestemmelser, bør vi med tiden begrænse mængden af importeret sukker, der indrømmes en præferencetold. Efter den enstemmige afstemning den 21. marts i Udvalget om Landbrug og Udvikling af Landdistrikter bør Parlamentet godkende åbningen af toldkontingenter for import til Bulgarien og Rumænien af rårørsukker til raffinering, men kun i produktionsårene 2006-2007, 2007-2008 og 2008-2009. Jeg støtter derfor fuldt ud forslaget fra vores kollega hr. Graefe zu Baringdorf om at indføre kvoter, der kan sikre, at denne dobbelte målsætning om at støtte den bulgarske og rumænske industri og beskytte de europæiske landmænds interesser opfyldes."@da2
"Herr Präsident, Frau Kommissarin, meine Damen und Herren! Die Reform der Gemeinsamen Marktorganisation für Zucker im Jahr 2006 hat die Zielsetzung, die in der Union produzierten Zuckermengen zugunsten der privilegierten zollfreien Importe aus den AKP-Ländern, aus Indien und den westlichen Balkanländern im Rahmen der Alles-außer-Waffen-Initiative zu reduzieren. Die Kommission vertritt zu Recht die Auffassung, dass der Zuckerindustrie in Bulgarien und Rumänien gemäß dem traditionellen Versorgungsbedarf eine zweijährige Frist für Importe von Zucker zu einem vergünstigten Zollsatz von 98 Euro pro Tonne gewährt werden soll, um nach dem Beitritt der beiden Länder in die Union Härten zu vermeiden und ihrem Zuckermarkt zu ermöglichen, sich im Binnenmarkt zu stabilisieren. Um Bedingungen für einen fairen Wettbewerb und schlüssige Regeln für den Import zu sichern, sollten wir die Zuckereinfuhr zum vergünstigten Zollsatz zeitlich begrenzen. Nach dem einstimmigen Votum am 21. März im Ausschuss für Landwirtschaft und Ländliche Entwicklung sollte das Parlament seine Zustimmung zur Eröffnung von Zollkontingenten für die Einfuhr von Rohrrohzucker nach Bulgarien und Rumänien geben, jedoch nur für die Wirtschaftsjahre 2006/2007, 2007/2008 und 2008/2009. Ich unterstütze also voll und ganz den Antrag meines Kollegen Graefe zu Baringdorf, Zollkontingente einzuführen, die es ermöglichen, die zweifache Zielvorgabe – die Unterstützung der bulgarischen und der rumänischen Industrie und den Schutz der Interessen der europäischen Bauern – zu erreichen."@de9
"Κύριε Πρόεδρε, κυρία Επίτροπε, κυρίες και κύριοι, η μεταρρύθμιση της κοινής οργάνωσης της αγοράς στον τομέα της ζάχαρης το 2006 αποσκοπούσε στη μείωση των ποσοτήτων ζάχαρης που παράγονται εντός της Ένωσης προς όφελος των προτιμησιακών εισαγωγών μηδενικών δασμών από τις χώρες ΑΚΕ, την Ινδία και τις χώρες των Δυτικών Βαλκανίων, ως τμήμα της πρωτοβουλίας «όλα εκτός από όπλα». Η Επιτροπή πιστεύει, και πολύ σωστά μάλιστα, ότι σύμφωνα με τις παραδοσιακές απαιτήσεις εφοδιασμού, στη βιομηχανία ζάχαρης της Βουλγαρίας και της Ρουμανίας πρέπει να δοθεί το δικαίωμα εισαγωγής ζάχαρης επί δύο έτη με ευνοϊκό δασμό ύψους 98 ευρώ ανά τόνο ούτως, ώστε αυτές οι δύο χώρες να μην επηρεασθούν δυσμενώς μετά την προσχώρησή τους στην Ένωση και ώστε οι αγορές τους να μπορέσουν να σταθεροποιηθούν εντός της εσωτερικής αγοράς. Έτσι, αν θέλουμε να εγγυηθούμε δίκαιους όρους ανταγωνισμού και να εφαρμόσουμε συνεκτικούς κανόνες που θα διέπουν τις εισαγωγές, θα πρέπει να περιορίσουμε εν καιρώ το ύψος των εισαγωγών ζάχαρης που επιβαρύνονται με ευνοϊκό ποσοστό δασμών. Μετά την ομόφωνη ψήφο της 21ης Μαρτίου στην Επιτροπή Γεωργίας και Ανάπτυξης της Υπαίθρου, το Κοινοβούλιο πρέπει να συμφωνήσει για την εφαρμογή δασμολογικών ποσοστώσεων, στη Βουλγαρία και τη Ρουμανία, για τις εισαγωγές ακατέργαστης ζάχαρης από ζαχαροκάλαμο που προορίζεται για ραφινάρισμα, αλλά μόνον για τα έτη εμπορίας 2006-2007, 2007-2008 και 2008-2009. Εκφράζω λοιπόν την πλήρη υποστήριξή μου στην πρόταση που κατέθεσε ο συνάδελφος βουλευτής, κ. Graefe zu Baringdorf, για εισαγωγή ποσοστώσεων μέσω των οποίων αυτός ο διπλός στόχος της υποστήριξης της βουλγαρικής και της ρουμανικής βιομηχανίας και της προστασίας των συμφερόντων των ευρωπαίων γεωργών μπορεί να επιτευχθεί."@el10
". Mr President, Commissioner, ladies and gentlemen, the reform of the common organisation of the market in sugar in 2006 aimed at reducing the quantities of sugar produced within the Union for the benefit of zero-duty preferential imports from the ACP countries, India and the countries of the western Balkans, as part of the ‘Everything but Arms’ initiative. The Commission believes, and rightly so, that, in accordance with traditional supply requirements, the sugar industry in Bulgaria and Romania should be permitted for two years to import sugar at a favourable rate of duty of EUR 98 per tonne, so that these two countries are not adversely affected once they have joined the Union and so that their markets can become stabilised within the internal market. Thus, if we are to guarantee fair conditions of competition and implement consistent rules governing imports, we should, over time, limit the amount of sugar imports that are charged a favourable rate of duty. Following the unanimous vote on 21 March within the Committee on Agriculture and Rural Development, Parliament should agree to the introduction of tariff quotas, in Bulgaria and Romania, on imports of raw cane sugar intended for refining, but only for the 2006-2007, 2007-2008 and 2008-2009 marketing years. I therefore fully support the proposal made by my fellow Member, Mr Graefe zu Baringdorf, to introduce quotas by means of which this twin objective of supporting the Bulgarian and Romanian industry and protecting the interests of European farmers can be achieved."@en4
". Señor Presidente, señora Comisaria, Señorías, el objetivo de la reforma de la organización común del mercado del azúcar de 2006 consiste en reducir las cantidades de azúcar que se producen en la Unión en beneficio de importaciones privilegiadas exentas de aranceles procedentes de los países ACP, la India y los países de los Balcanes Occidentales, en el marco de la iniciativa «Todo Menos Armas». La Comisión considera, con razón, que hay que conceder a los sectores azucareros búlgaro y rumano, de acuerdo con las necesidades de abastecimiento tradicionales, un plazo de dos años para importar azúcar con un derecho de aduana favorable de 98 euros por tonelada, a fin de evitar que estos dos nuevos Estados miembros se vean perjudicados tras su adhesión y permitir que sus sectores azucareros se estabilicen en el seno del mercado interior. Así, para garantizar una competencia leal y establecer normas coherentes que regulen las importaciones, debemos limitar con el tiempo la cantidad de azúcar importado con arancel favorable. Tras el voto unánime del 21 de marzo en la Comisión de Agricultura y Desarrollo Rural, el Parlamento debería aprobar la apertura de contingentes arancelarios de importación de azúcar de caña bruto destinado al refino en Bulgaria y Rumanía, pero solo para las campañas de comercialización 2006-2007, 2007-2008 y 2008-2009. Por tanto, apoyo plenamente la propuesta de mi colega, el señor Graefe zu Baringdorf, de instaurar unas cuotas que permitan este doble objetivo de apoyo a la industria búlgara y rumana y de protección de los intereses de los agricultores europeos."@es21
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@et5
". Arvoisa puhemies, arvoisa komission jäsen, hyvät kollegat, sokerialan yhteisen markkinajärjestelyn uudistamisella vuonna 2006 tähdättiin unionissa tuotetun sokerimäärän vähentämiseen, mikä hyödyttäisi AKT-maiden, Intian ja Länsi-Balkanin maiden etuoikeutettua tullitonta tuontia "Kaikki paitsi aseet" -aloitteen yhteydessä. Komissio on aiheellisesti sitä mieltä, että perinteisten hankintatarpeiden perusteella Bulgarian ja Romanian sokeriteollisuudelle olisi annettava kaksi vuotta aikaa tuoda sokeria edullisemmin tullein, 98 euroa tonnilta, jotta näille maille ei koituisi haittaa unioniin liittymisen jälkeen ja jotta niiden markkinat vakautuisivat sisämarkkinoilla. Jos halutaan taata oikeudenmukaiset kilpailuedellytykset ja panna täytäntöön tuontia koskevat yhtenäiset säännöt, olisi edullisemmin tullein tuotavan sokerin määrää siis rajoitettava ajan kuluessa. Maatalouden ja maaseudun kehittämisen valiokunnassa tehtiin 21. maaliskuuta yksimielinen päätös siitä, että parlamentti suostuisi tariffikiintiöiden käyttöönottoon Bulgariassa ja Romaniassa puhdistamoille tarkoitetun raa'an ruokosokerin tuonnin osalta, mutta vain markkinointivuosiksi 2006–2007, 2007–2008 ja 2008–2009. Puollan näin ollen täysin kollegani Graefe zu Baringdorfin ehdotusta, jonka mukaan kiintiöt olisi otettava käyttöön, jotta tämä kaksitahoinen tavoite, Bulgarian ja Romanian teollisuuden tukeminen ja Euroopan maanviljelijöiden etujen suojaaminen, voidaan saavuttaa."@fi7
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@hu11
". Signor Presidente, signora Commissario, onorevoli colleghi, la riforma dell’OCM dello zucchero introdotta nel 2006 si proponeva di ridurre i quantitativi di zucchero prodotti nell’Unione, a vantaggio delle importazioni preferenziali esenti da dazi provenienti dai paesi ACP, dall’India e dai paesi dei Balcani occidentali, nel quadro dell’iniziativa “tutto fuorché le armi”. Secondo la corretta opinione della Commissione, in base al fabbisogno tradizionale di approvvigionamento, è opportuno concedere all’industria zuccheriera bulgara e romena un termine di due anni per l’importazione di zucchero al dazio agevolato di 98 euro a tonnellata, al fine di evitare l’insorgere di difficoltà in seguito all’adesione dei due nuovi Stati membri e di consentire al mercato dello zucchero dei due paesi di stabilizzarsi nell’ambito del mercato interno. Però, per garantire eque condizioni di concorrenza e stabilire norme coerenti che ne regolino l’importazione, è necessario limitare nel tempo la possibilità di importare zucchero a dazio agevolato. In seguito al voto unanime registratosi il 21 marzo in seno alla commissione per l’agricoltura e lo sviluppo rurale, il Parlamento dovrebbe ora dare il suo consenso all’apertura dei contingenti tariffari per le importazioni in Bulgaria e Romania di zucchero di canna greggio destinato all’approvvigionamento delle raffinerie, ma solamente per le campagne 2006-2007, 2007-2008 e 2008-2009. Sostengo quindi senza riserve la proposta del collega Graefe zu Baringdorf, mirante a istituire contingenti che permettano di realizzare il duplice obiettivo di sostenere il settore bulgaro e romeno e di tutelare gli interessi degli agricoltori europei."@it12
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@lt14
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@lv13
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@mt15
"Mijnheer de Voorzitter, mevrouw de commissaris, dames en heren, met de hervorming van de gemeenschappelijke marktordening voor suiker in 2006 wordt beoogd de productie van suiker binnen de Unie te beperken ten gunste van een preferentiële invoer tegen nultarief uit de ACS-landen, India en de landen op de westelijke Balkan, in het kader van het initiatief “Alles behalve wapens”. Volgens de Commissie – en dat is terecht – moeten de Bulgaarse en Roemeense suikerindustrie conform de traditionele vraag een periode van twee jaar krijgen voor invoer van suiker tegen een preferentieel tarief van 98 euro per ton, om na toetreding van beide nieuwe lidstaten onbillijkheid te vermijden en om de suikersector in beide landen in staat te stellen een stabiele positie op de interne markt te verwerven. Om een eerlijke concurrentie te garanderen en zinvolle regels voor invoer op te stellen moet de mogelijkheid van invoer van suiker tegen een preferentieel tarief duidelijk voor een beperkte tijdsduur gelden. Na de unanieme stemming op 21 maart binnen de Commissie landbouw en plattelandsontwikkeling moet het Parlement zijn fiat geven aan de opening van tariefcontingenten voor de invoer in Bulgarije en Roemenië van ruwe rietsuiker voor de voorziening van raffinaderijen, maar uitsluitend in de verkoopseizoenen 2006-2007, 2007-2008 en 2008-2009. Daarom sta ik volledig achter het voorstel van mijn collega Graefe zu Baringdorf om contingenten in te stellen waarmee de dubbele doelstelling van steun aan de Bulgaarse en Roemeense industrie en van behartiging van de belangen van de Europese landbouwers kan worden gehaald."@nl3
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@pl16
"Senhor Presidente, Senhora Comissária, caros colegas, a reforma do OCM do açúcar em 2006 visa reduzir as quantidades de açúcar produzidas no seio da União em benefício de importações privilegiadas à taxa zero provenientes dos países ACP, a Índia e os países dos Balcãs Ocidentais, no âmbito da iniciativa "tudo menos armas". A Comissão estima, e com razão, que a indústria açucareira na Bulgária e na Roménia, ao abrigo das necessidades de aprovisionamento tradicionais, deve ser autorizada durante dois anos a importar açúcar a uma taxa preferencial de 98 euros por tonelada, de forma a que estes dois países não sofram prejuízos no seguimento da sua adesão à União e a permitir que o seu mercado estabilize no seio do mercado interno. Assim, a fim de garantir condições concorrenciais justas e pôr em prática regras coerentes destinadas a reger as importações, conviria limitar no tempo as importações de açúcar a uma taxa preferencial. Dando seguimento ao voto unânime de 21 de Março em Comissão da Agricultura e do Desenvolvimento Rural, o Parlamento deveria dar o seu acordo com vista à abertura de contingentes pautais de importação, na Bulgária e na Roménia, de açúcar de cana bruto destinado a ser refinado, mas apenas nas campanhas de comercialização 2006-2007, 2007-2008 e 2008-2009. Assim, apoio totalmente a proposta do meu colega Graefe zu Baringdorf de instaurar quotas que permitam este duplo objectivo de apoio à indústria búlgara e romena e de protecção dos interesses dos agricultores europeus."@pt17
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@ro18
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@sk19
"Monsieur le Président, Madame la Commissaire, chers collègues, la réforme de l'OCM sucre en 2006 vise à réduire les quantités de sucre produites au sein de l'Union au profit d'importations privilégiées à droit zéro en provenance des pays ACP, d'Inde et des pays des Balkans occidentaux, dans le cadre de l'initiative "tout sauf les armes". La Commission estime, à juste titre, que l'industrie sucrière en Bulgarie et en Roumanie, conformément aux besoins d'approvisionnement traditionnels, doit être autorisée pendant deux ans à importer du sucre à un droit avantageux de 98 euros par tonne, afin que ces deux pays ne subissent pas de préjudice à la suite de leur adhésion à l'Union et pour permettre à leur marché de se stabiliser au sein du marché intérieur. Ainsi, afin de garantir des conditions de concurrence équitables et de mettre en place des règles cohérentes qui régissent les importations, il conviendrait de limiter dans le temps les importations de sucre à un droit avantageux. Suivant le vote unanime intervenu en date du 21 mars au sein de la commission de l'agriculture et du développement rural, le Parlement devrait donner son accord en vue de l'ouverture de contingents tarifaires d'importation, en Bulgarie et en Roumanie, de sucre de canne brut destiné au raffinage, mais uniquement pour les campagnes de commercialisation 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Je soutiens donc tout à fait la proposition de mon collègue Graefe zu Baringdorf d'instaurer des quotas permettant ce double objectif de soutien de l'industrie bulgaro-roumaine et de protection des intérêts des agriculteurs européens."@sl20
". Herr talman, fru kommissionsledamot, mina damer och herrar! Syftet med reformen av den gemensamma organisationen av marknaden för socker 2006 var att minska de kvantiteter socker som producerades inom EU till förmån för tullfri förmånsbehandlad import från AVS-länderna, Indien och länderna på västra Balkan som ett led i initiativet ”allt utom vapen”. Kommissionen anser med rätta att sockerindustrin i Bulgarien och Rumänien i enlighet med de traditionella försörjningsbehoven bör få tillstånd att under två år importera socker till en förmånlig tullsats på 98 euro per ton så att dessa båda länder inte påverkas negativt av sin anslutning till EU och så att deras marknader kan stabiliseras inom den inre marknaden. Om vi alltså ska garantera rättvisa konkurrensvillkor och tillämpa enhetliga importregler bör vi över tiden begränsa mängden importerat socker som omfattas av förmånliga tullsatser. Efter den enhälliga omröstningen den 21 mars i utskottet för jordbruk och landsbygdens utveckling bör parlamentet godkänna att tullkvoter öppnas för import till Bulgarien och Rumänien av rårörsocker för raffinering, men endast för regleringsåren 2006–2007, 2007–2008 och 2008–2009. Därför stöder jag helt och hållet min kollega Friedrich-Wilhelm Graefe zu Baringdorfs förslag om att införa kvoter som tillåter oss att uppfylla det dubbla målet att stödja industrin i Bulgarien och Rumänien och samtidigt skydda de europeiska jordbrukarnas intressen."@sv22
lpv:unclassifiedMetadata
"Marc Tarabella,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8

Named graphs describing this resource:

1http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Czech.ttl.gz
2http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Danish.ttl.gz
3http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Dutch.ttl.gz
4http://purl.org/linkedpolitics/rdf/English.ttl.gz
5http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Estonian.ttl.gz
6http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Events_and_structure.ttl.gz
7http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Finnish.ttl.gz
8http://purl.org/linkedpolitics/rdf/French.ttl.gz
9http://purl.org/linkedpolitics/rdf/German.ttl.gz
10http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Greek.ttl.gz
11http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Hungarian.ttl.gz
12http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Italian.ttl.gz
13http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Latvian.ttl.gz
14http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Lithuanian.ttl.gz
15http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Maltese.ttl.gz
16http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Polish.ttl.gz
17http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Portuguese.ttl.gz
18http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Romanian.ttl.gz
19http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Slovak.ttl.gz
20http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Slovenian.ttl.gz
21http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Spanish.ttl.gz
22http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Swedish.ttl.gz
23http://purl.org/linkedpolitics/rdf/spokenAs.ttl.gz

The resource appears as object in 2 triples

Context graph