Local view for "http://purl.org/linkedpolitics/eu/plenary/2007-03-28-Speech-3-095"

PredicateValue (sorted: none)
lpv:spokenAs
lpv:spokenAs
lpv:spokenAs
lpv:spokenAs
lpv:spokenAs
lpv:spokenAs
lpv:spokenAs
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@ro18
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@et5
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@sl20
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@mt15
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@cs1
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@sk19
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@lt14
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@pl16
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@hu11
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Fru formand, mine damer og herrer! jeg vil gerne lykønske ordføreren, hr. Lagendijk, med sin fremragende betænkning. Det er afgørende for stabiliteten på hele Vestbalkan, at der sikres en stabil, holdbar og bæredygtig ledelse af Kosovo. En sådan form for ledelse ville ikke være set siden 2. verdenskrig eller siden Paris-traktaten i betragtning af de mulige ændringer af grænserne. EU har og vil fortsat have et stort og særligt ansvar for at sikre international tilstedeværelse i Kosovo som erstatning for FN. Det er den største test for EU's fælles udenrigspolitik, som nu er ved at blive lanceret. Den løsning, der gennemføres, skal være retfærdig og velafbalanceret. Det internationale samfund må ikke favorisere den ene af parterne - Kosovo-albanerne - og samtidig straffe den anden - serberne. Der skal findes en retfærdig løsning. Når Sikkerhedsrådet afgør Kosovos endelige status, skal der ses på problemerne med den indflydelse, som denne status vil få i regionen som helhed, på stabiliteten i hele Centraleuropa, på forholdene i Serbien og på indsættelsen af en ny serbisk regering. Socialdemokraterne støtter hr. Lagendijks betænkning, og vi bifalder Ahtisaari-planen, som er et fremragende grundlag, men det er ikke EU, som vil afgøre Kosovos endelige status. Det er Sikkerhedsrådets ansvar. Socialdemokraterne mener, at når Sikkerhedsrådet har truffet sin afgørelse, vil Kosovos endelige status skulle indføjes i Europa-Parlamentets dokumenter. Mine damer og herrer, socialdemokraterne lykønsker hr. Lagendijk og beder Parlamentet om at godkende vores forslag om, at definitionen af den endelige status udskydes."@da2
lpv:translated text
"Arvoisa puhemies, hyvät kollegat, haluan onnitella esittelijä Lagendijkia hänen erinomaisesta mietinnöstään. Kosovon vakaan, kestävän ja uskottavan hallinnon kysymystä koskevan ratkaisun löytyminen on keskeisen tärkeä koko Länsi-Balkanin alueelle. Mahdollisten rajanmuutosten kannalta tällainen hallinto olisi ennenkuulumaton toisen maailmansodan ja Pariisin rauhansopimuksen jälkeisenä aikana. Euroopan unionilla on nyt ja sillä on tulevaisuudessakin keskeisen tärkeä ja aivan erityinen vastuu kansainvälisestä läsnäolosta Kosovossa Yhdistyneiden Kansakuntien korvaajana. Tämä on Euroopan unionin suurin haaste yhteisessä ulkopolitiikassa, jota ollaan paraikaa luomassa. Täytäntöönpantavan ratkaisun pitää olla tasapuolinen ja tasapainoinen. Kansainvälinen yhteisö ei voi suosia yhtä osapuolta, Kosovon albaaneja, ja samalla syrjiä toista osapuolta eli serbejä. Asiaan on löydettävä oikeudenmukainen ratkaisu. Sitten kun turvallisuusneuvosto vahvistaa Kosovon lopullisen aseman, on pohdittava ongelmia, joita liittyy siihen, millainen vaikutus Kosovon asemalla on koko alueen tilanteeseen, koko Keski-Euroopan vakauteen, Serbian sisäisiin oloihin sekä Serbian uuden hallituksen virkaanasettamiseen. Sosialistit tukevat jäsen Lagendijkin mietintöä, ja kannatamme Ahtisaaren suunnitelmaa, joka on erinomainen perusta, mutta ei ole Euroopan unionin tehtävä päättää Kosovon lopullisesta asemasta, siitä vastaa turvallisuusneuvosto. Me sosialistit olemme sitä mieltä, että sitten kun turvallisuusneuvosto on tehnyt päätöksensä, lopullinen asema on sisällytettävä Euroopan parlamentin asiakirjoihin. Hyvät kollegat, me sosialistit onnittelemme jäsen Lagendijkiä ja pyydämme parlamenttia tukemaan ehdotustamme, jonka mukaan lopullisen aseman määrittämistä pitäisi lykätä."@fi7
lpv:translated text
"Mevrouw de Voorzitter, dames en heren, ik wil de rapporteur, de heer Lagendijk, graag feliciteren met zijn uitstekende verslag Een stabiele, duurzame en levensvatbare regeling voor Kosovo is van cruciaal belang voor de stabiliteit van de hele westelijke Balkan. Een dergelijke regeling zou ongekend zijn sinds de Tweede Wereldoorlog, en sinds het vredesverdrag van Parijs, als het gaat om de mogelijke grenswijzigingen. De Europese Unie heeft en zal een cruciale en specifieke verantwoordelijkheid hebben door haar internationale aanwezigheid in Kosovo, ter vervanging van de Verenigde Naties. Dit is de grootste test voor het gemeenschappelijk buitenlands beleid van de Unie, dat momenteel wordt uitgerold. De oplossing moet eerlijk en evenwichtig zijn. De internationale gemeenschap kan niet één van de partijen voortrekken – de Kosovaarse Albanezen – en de andere bestraffen, de Serviërs. Een rechtvaardige oplossing moet worden gevonden. Wanneer de Veiligheidsraad de definitieve status van Kosovo bepaalt, moet rekening worden gehouden met de invloed die de status van Kosovo heeft op de gehele regio, op de stabiliteit van heel Midden-Europa, op de situatie in Servië, en op het installeren van een nieuwe Servische regering. De sociaaldemocraten steunen het verslag van de heer Lagendijk en wij scharen ons achter het plan-Ahtisaari, dat een uitstekende basis vormt, maar het is niet de Europese Unie die beslist over de definitieve status van Kosovo; dat is een zaak van de Veiligheidsraad. Wij sociaaldemocraten zijn van mening dat de definitieve status moet worden opgenomen in documenten van het Europees Parlement nadat de Veiligheidsraad zijn beslissing heeft genomen. Dames en heren, wij sociaaldemocraten feliciteren de heer Lagendijk en vragen het Parlement om ons voorstel te steunen dat het regelen van de definitieve status moet worden opgeschort."@nl3
lpv:translated text
"Fru talman, mina damer och herrar! Jag vill gratulera föredraganden, Joost Lagendijk, till hans utmärkta betänkande. Att åstadkomma ett stabilt, hållbart och livskraftigt styre av Kosovo är mycket viktigt för stabiliteten på västra Balkan i dess helhet. Ett sådant styre har inte funnits sedan andra världskriget, faktiskt inte sedan fredsfördraget i Paris, angående eventuella förändringar av gränserna. EU har, och kommer också i fortsättningen att ha, ett avgörande och särskilt ansvar för den internationella närvaron på fältet i Kosovo, i stället för FN. Detta är det största testet av EU:s gemensamma utrikespolitik, som för närvarande håller på att sjösättas. Det krävs en rättvis och väl avvägd lösning. Det internationella samfundet kan inte favorisera en av parterna – kosovoalbanerna – och straffa den andra, serberna. Man måste hitta en rättvis lösning. I sitt beslut om Kosovos slutliga status måste FN:s säkerhetsråd beakta de problem som Kosovos status kan föra med sig för regionen i dess helhet, för stabiliteten i hela Centraleuropa, för förhållandena i Serbien och för en ny serbisk regering. Den socialdemokratiska gruppen stöder Joost Lagendijks betänkande, och vi står bakom Ahtisaariplanen, som är en utmärkt grund. Men det är inte EU som ska besluta om Kosovos slutliga status – det är FN:s säkerhetsråds ansvar. Vi socialister menar att den slutliga statusen måste införlivas med Europaparlamentets dokument när säkerhetsrådet väl har fattat sitt beslut. Vi socialister gratulerar Joost Lagendijk och ber parlamentet att stödja vårt förslag att skjuta upp definitionen av slutlig status."@sv22
lpv:translated text
"Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L'Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C'est le plus grand test de la politique extérieure commune de l'Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l'une des parties – les Albanais du Kosovo – et punir l'autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l'influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l'Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l'établissement d'un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n'est pas l'Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu'après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@lv13
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:translated text
"Κυρία Πρόεδρε, κυρίες και κύριοι, θα ήθελα να συγχαρώ τον εισηγητή, κ. Lagendijk, για την έκθεσή του, η οποία είναι εξαιρετική. Η επίλυση του προβλήματος της σταθερής, αειφόρου και βιώσιμης διακυβέρνησης του Κοσσυφοπεδίου έχει ζωτική σημασία για τη σταθερότητα των Δυτικών Βαλκανίων συνολικά. Μια τέτοια μορφή διακυβέρνησης θα είναι πρωτόγνωρη για την περίοδο μετά τον Δεύτερο Παγκόσμιο Πόλεμο, ουσιαστικά μετά τη συνθήκη ειρήνης του Παρισιού, από την άποψη των πιθανών μεταβολών στα σύνορα. Η Ευρωπαϊκή Ένωση έχει, και θα εξακολουθήσει να έχει, καίρια και συγκεκριμένη ευθύνη καθώς αποτελεί μια διεθνή παρουσία στο έδαφος του Κοσσυφοπεδίου, που αντικαθιστά τα Ηνωμένα Έθνη. Αυτή είναι η μεγαλύτερη δοκιμασία για την κοινή εξωτερική πολιτική της Ευρωπαϊκής Ένωσης, η οποία τίθεται τώρα σε εφαρμογή. Η λύση που θα εφαρμοστεί θα πρέπει να είναι δίκαιη και καλοζυγισμένη. Η διεθνής κοινότητα δεν μπορεί να εκδηλώσει προτίμηση σε ένα από τα μέρη –τους Αλβανούς του Κοσσυφοπεδίου– και να τιμωρήσει την άλλη, ήτοι τους Σέρβους. Πρέπει να βρεθεί μια δίκαιη λύση. Όταν το Συμβούλιο Ασφαλείας καθορίσει το τελικό καθεστώς του Κοσσυφοπεδίου, θα πρέπει να λάβει υπόψη τα προβλήματα που θα δημιουργήσει η επιρροή του καθεστώτος του Κοσσυφοπεδίου στο σύνολο της περιοχής, στη σταθερότητα του συνόλου της Κεντρικής Ευρώπης, στις συνθήκες στο εσωτερικό της Σερβίας, και στην εδραίωση μιας νέας σερβικής κυβέρνησης. Η έκθεση του κ. Lagendijk έχει τη στήριξη των Σοσιαλιστών, και προσυπογράφουμε το σχέδιο Ahtisaari, το οποίο είναι μια εξαιρετική βάση, αλλά δεν είναι η Ευρωπαϊκή Ένωση αυτή που θα αποφασίσει το τελικό καθεστώς του Κοσσυφοπεδίου, καθώς το θέμα αυτό άπτεται της αρμοδιότητας του Συμβουλίου Ασφαλείας. Εμείς, οι Σοσιαλιστές, πιστεύουμε ότι, μόλις το Συμβούλιο Ασφαλείας λάβει την απόφασή του, το τελικό καθεστώς θα πρέπει να ενσωματωθεί στα έγγραφα του Ευρωπαϊκού Κοινοβουλίου. Κυρίες και κύριοι, εμείς, οι Σοσιαλιστές, συγχαίρουμε τον κ. Lagendijk και ζητάμε από το Σώμα να υποστηρίξει την πρότασή μας να αναβληθεί ο καθορισμός του τελικού καθεστώτος."@el10
lpv:translated text
"Senhora Presidente, caros colegas, gostaria de felicitar o relator, o senhor deputado Joost Lagendijk, pelo seu excelente relatório. A solução que inclui uma regulamentação estável, duradoura e viável para o Kosovo tem uma importância primordial para a estabilidade de toda a região dos Balcãs Ocidentais. Representaria uma regulamentação sem precedentes desde a Segunda Guerra Mundial, desde o tratado de paz, assinado em Paris, relativo à eventual alteração das fronteiras. A União Europeia tem e continuará a ter uma responsabilidade primordial e específica, ao substituir as Nações Unidas pela sua presença internacional no território do Kosovo. Trata-se do maior teste à política externa comum da União Europeia, este que está a ser implementado. Há que pôr em prática uma solução justa e bem equilibrada. A comunidade internacional não pode favorecer uma das partes - os Albaneses no Kosovo - e punir a outra - os Sérvios. Há que encontrar uma solução justa. Quando o Conselho de Segurança definir o estatuto final do Kosovo, haverá que ter em consideração os problemas da influência do estatuto do Kosovo em toda a região, na estabilidade de toda a Europa Central, na situação interna da Sérvia, no estabelecimento de um novo Governo sérvio. Os socialistas apoiam o relatório Lagendijk, bem como o plano Ahtisaari, que constitui uma excelente base, mas não é a União Europeia que vai decidir o estatuto final do Kosovo, que releva da competência do Conselho de Segurança. Os socialistas estimam que, após a decisão do Conselho de Segurança, haverá que integrar o estatuto final nos documentos do Parlamento Europeu. Caros colegas, os socialistas felicitam o senhor deputado Lagendijk e pedimos-lhes que apoiem a nossa proposta visando adiar a definição do estatuto final."@pt17
lpv:translated text
"Madam President, ladies and gentlemen, I would like to congratulate the rapporteur, Mr Lagendijk, on his report, which is an excellent one. Solving the problem of stable, sustainable and viable governance of Kosovo is of vital importance to the stability of the Western Balkans as a whole. Such a form of government would be unprecedented since the Second World War, indeed since the Paris peace treaty, in terms of the possible changes to frontiers. The European Union has, and will continue to have, a crucial and specific responsibility for being an international presence on the ground in Kosovo, replacing the United Nations. This is the greatest test of the European Union’s common foreign policy, which is currently being rolled out. The solution implemented needs to be fair and well balanced. The international community cannot give preference to one of the parties – the Kosovar Albanians – while punishing the other, namely the Serbs. A just solution must be found. As and when the Security Council determines the final status of Kosovo, consideration will have to be given to the problems posed by the influence of Kosovo’s status on the region as a whole, on the stability of the whole of Central Europe, on conditions within Serbia, and on the installation of a new Serbian government. Mr Lagendijk’s report enjoys Socialist support, and we endorse the Ahtisaari Plan, which is an excellent basis, but it is not the European Union that will decide on Kosovo’s final status; that is a matter for which the Security Council is responsible. We Socialists believe that, once the Security Council has taken its decision, the final status will have to be incorporated into European Parliament documents. Ladies and gentlemen, we Socialists congratulate Mr Lagendijk and ask the House to endorse our proposal that the definition of the final status be postponed."@en4
lpv:translated text
"Señora Presidenta, Señorías, quiero felicitar al ponente, el señor Lagendijk, por su excelente informe. La resolución del problema de una gobernanza estable, sostenible y viable para Kosovo reviste una importancia vital para la estabilidad de los Balcanes Occidentales en su conjunto. Esta forma de gobierno no tendría precedentes desde la II Guerra Mundial; de hecho, desde el tratado de paz de París, desde el punto de vista de los posibles cambios de fronteras. La Unión Europea tiene y seguirá teniendo una responsabilidad crucial y concreta sobre la presencia internacional en el territorio de Kosovo, en sustitución de las Naciones Unidas. Se trata de la prueba más importante para la Política Exterior Común de la Unión Europea, que actualmente se halla en fase de desarrollo. La solución que se aplique ha de ser justa y equilibrada. La comunidad internacional no puede dar preferencia a una de las partes –los albanokosovares– mientras castiga a la otra, es decir, a los serbios. Es preciso encontrar una solución justa. Cuando el Consejo de Seguridad decida el estatuto definitivo de Kosovo, habrá que considerar los problemas planteados por el efecto de dicho estatuto en toda la región, en la estabilidad de toda Europa Central, en la situación en Serbia y en el establecimiento de un nuevo Gobierno serbio. El informe del señor Lagendijk cuenta con el apoyo de los socialistas, y también aprobamos el Plan Ahtisaari, que es una base excelente, pero no será la Unión Europea la que decida el estatuto definitivo de Kosovo; la responsabilidad de ese asunto corresponde al Consejo de Seguridad. Los socialistas creemos que después de que el Consejo de Seguridad haya tomado su decisión, el estatuto definitivo tendrá que incluirse en los documentos del Parlamento Europeo. Señorías, los socialistas felicitamos al señor Lagendijk y pedimos a la Cámara que apoye nuestra propuesta a fin de posponer la definición del estatuto definitivo."@es21
lpv:unclassifiedMetadata
lpv:translated text
". Frau Präsidentin, meine Damen und Herren! Ich möchte den Berichterstatter, Herrn Lagendijk, zu seinem ausgezeichneten Bericht beglückwünschen. Die Lösung durch eine stabile, dauerhafte und lebensfähige Regelung für den Kosovo ist von entscheidender Bedeutung für die Stabilität der gesamten westlichen Balkanregion. Eine solche Form der Regierung hat es in Hinblick auf mögliche Änderungen der Grenzen seit dem Zweiten Weltkrieg, seit dem Friedensvertrag von Paris, nie gegeben. Die Europäische Union hat und wird weiterhin eine entscheidende und besondere Verantwortung haben, indem sie vor Ort im Kosovo international präsent ist und damit die Vereinten Nationen ablöst. Dies ist der größte Test für die gemeinsame Außenpolitik der Europäischen Union, die derzeit im Entstehen begriffen ist. Nötig ist eine gerechte und ausgewogene Lösung. Die internationale Gemeinschaft kann nicht einer der beiden Parteien – den Kosovo-Albanern – den Vorzug geben, und die andere Partei, die Serben, bestrafen. Es muss eine gerechte Lösung gefunden werden. Sobald der Sicherheitsrat den endgültigen Status des Kosovo festgelegt hat, müssen die Probleme des Einflusses berücksichtigt werden, die der Status des Kosovo auf die gesamte Region, auf die Stabilität in ganz Mitteleuropa, auf die Lage innerhalb Serbiens und auf die Einsetzung einer neuen serbischen Regierung hat. Die sozialdemokratische Fraktion unterstützt Herrn Lagendijks Bericht, und wir billigen den Ahtisaari-Plan, der eine ausgezeichnete Grundlage ist. Aber nicht die Europäische Union wird über den endgültigen Status des Kosovo entscheiden; für diese Frage ist der Sicherheitsrat zuständig. Wir Sozialdemokraten glauben, dass, sobald der Sicherheitsrat einen Beschluss gefasst hat, der endgültige Status in die Dokumente des Europäischen Parlaments aufgenommen werden muss. Verehrte Kolleginnen und Kollegen, wir Sozialdemokraten beglückwünschen Herrn Lagendijk, und wir bitten das Hohe Haus, unseren Vorschlag zu unterstützen, die Festlegung des endgültigen Status zu vertagen."@de9
lpv:spoken text
". - Madame la Présidente, chers collègues, je voudrais féliciter le rapporteur, M. Lagendijk, pour son excellent rapport. La solution par une réglementation stable, durable et viable pour le Kosovo a une importance primordiale pour la stabilité de toute la région des Balkans occidentaux. Ce serait une réglementation sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale, depuis le traité de paix, signé à Paris, en ce qui concerne le changement éventuel des frontières L’Union européenne a et aura une responsabilité primordiale et spécifique en remplaçant les Nations unies par sa présence internationale sur le territoire du Kosovo. C’est le plus grand test de la politique extérieure commune de l’Union européenne qui est en train de se mettre en place. Il faut mettre en œuvre une solution équitable et bien équilibrée. La communauté internationale ne peut pas favoriser l’une des parties - les Albanais du Kosovo - et punir l’autre partie, les Serbes. Il faut trouver une solution juste. Lorsque le Conseil de sécurité définira le statut final du Kosovo, il faudra prendre en considération les problèmes de l’influence du statut du Kosovo sur toute la région, sur la stabilité de toute l’Europe centrale, sur la situation interne de la Serbie, sur l’établissement d’un nouveau gouvernement serbe. Les socialistes soutiennent le rapport de M. Lagendijk et nous soutenons le plan Ahtisaari, qui est une base excellente, mais ce n’est pas l’Union européenne qui va décider du statut final du Kosovo, qui relève de la compétence du Conseil de sécurité. Les socialistes estiment qu’après la décision du Conseil de sécurité, il faudra intégrer le statut final dans les documents du Parlement européen. Chers collègues, les socialistes félicitent M. Lagendijk et nous vous demandons de soutenir notre proposition visant à reporter la définition du statut final."@fr8
lpv:translated text
"Signora Presidente, onorevoli colleghi, desidero congratularmi con il relatore, onorevole Lagendijk, per l’ottimo lavoro svolto. Risolvere il problema di una gestione stabile, sostenibile e praticabile del Kosovo è di vitale importanza per la stabilità della regione dei Balcani occidentali nel suo complesso. Per quanto riguarda l’eventuale modifica delle frontiere, si tratterebbe di una forma di governo senza precedenti dopo la Seconda guerra mondiale e, anzi, dopo la firma del Trattato di pace di Parigi. L’Unione europea ha, e continuerà ad avere, una responsabilità cruciale e specifica quale presenza internazionale sul territorio del Kosovo in sostituzione delle Nazioni Unite. Questo sarà il principale banco di prova per la politica estera comune dell’Unione europea, attualmente in fase di attuazione. Bisogna adottare una soluzione equa e ben equilibrata. La comunità internazionale non può favorire una parte, gli albanesi kosovari, a discapito dell’altra, ossia i serbi. Si deve trovare una soluzione giusta. Quando il Consiglio di sicurezza determinerà lo finale del Kosovo, occorrerà considerare i problemi derivanti dall’influenza dello del Kosovo sull’intera regione, sulla stabilità di tutta l’Europa centrale, sulla situazione interna della Serbia e sull’insediamento di un nuovo governo serbo. Come socialisti sosteniamo la relazione dell’onorevole Lagendijk e approviamo il piano Ahtisaari, che è un’ottima base, ma non sarà l’Unione europea a decidere lo finale del Kosovo, poiché questa è una questione di competenza del Consiglio di sicurezza. Il nostro gruppo ritiene che, quando il Consiglio di sicurezza avrà preso la sua decisione, lo finale dovrà essere integrato nei documenti del Parlamento. Onorevoli colleghi, i socialisti si congratulano con l’onorevole Lagendijk e chiedono all’Assemblea di appoggiare la proposta di rimandare la definizione dello finale."@it12
lpv:unclassifiedMetadata
"au nom du groupe PSE"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
lpv:unclassifiedMetadata
"Csaba Sándor Tabajdi,"18,5,20,15,1,19,14,16,11,13,8
rdf:type
dcterms:Date
dcterms:Is Part Of
dcterms:Language
lpv:document identification number
"en.20070328.14.3-095"6
lpv:hasSubsequent
lpv:speaker

Named graphs describing this resource:

1http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Czech.ttl.gz
2http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Danish.ttl.gz
3http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Dutch.ttl.gz
4http://purl.org/linkedpolitics/rdf/English.ttl.gz
5http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Estonian.ttl.gz
6http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Events_and_structure.ttl.gz
7http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Finnish.ttl.gz
8http://purl.org/linkedpolitics/rdf/French.ttl.gz
9http://purl.org/linkedpolitics/rdf/German.ttl.gz
10http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Greek.ttl.gz
11http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Hungarian.ttl.gz
12http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Italian.ttl.gz
13http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Latvian.ttl.gz
14http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Lithuanian.ttl.gz
15http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Maltese.ttl.gz
16http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Polish.ttl.gz
17http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Portuguese.ttl.gz
18http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Romanian.ttl.gz
19http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Slovak.ttl.gz
20http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Slovenian.ttl.gz
21http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Spanish.ttl.gz
22http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Swedish.ttl.gz
23http://purl.org/linkedpolitics/rdf/spokenAs.ttl.gz

The resource appears as object in 2 triples

Context graph