Local view for "http://purl.org/linkedpolitics/eu/plenary/2006-10-24-Speech-2-342"

PredicateValue (sorted: default)
rdf:type
dcterms:Date
dcterms:Is Part Of
dcterms:Language
lpv:document identification number
"en.20061024.35.2-342"6
lpv:hasSubsequent
lpv:speaker
lpv:spoken text
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd’hui avec le programme d’action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n’auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l’augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n’assure pas l’intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d’être une année d’études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l’intégration dans le processus de Bologne d’une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu’il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d’effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l’importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d’en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d’une telle politique."@fr8
lpv:spokenAs
lpv:translated text
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@cs1
"Hr. formand, hr. kommissær! Fru Pack har været drivkraften bag udviklingen af de programmer, vi drøfter i dag, med det integrerede handlingsprogram. Uden hendes ildhu ville vi aldrig have været i stand til at gøre de fremskridt, vi har gjort. Erasmus er bestemt det mest populære program. Den nye udgave vil på trods af den finansielle stigning fortsat være afhængig af de generelle vilkår for mobiliteten som f.eks. overførsel af stipendier, social sikring og anerkendelse af eksamensbeviser. Hvis ikke mobiliteten sikrer, at studierne opføres på de studerendes curriculum vitae, risikerer udvekslingen via Erasmus at være ensbetydende med et års ekstra studier. Hr. kommissær, jeg vil gerne vide, hvor vi står med hensyn til integrationen af et Erasmus-år i Bologna-processen. For så vidt angår Leonardo-programmet, er mobiliteten for de arbejdstagere, der modtager erhvervsuddannelse, den primære bekymring inden for håndværkssektorerne og de små og mellemstore virksomheder, som også skal gøres bevidst om mobilitetsrelaterede spørgsmål. At sikre vores arbejdsstyrkes mobilitet - det er dét, Leonardo-programmet kan gøre. I denne forbindelse burde Kommissionen indlede kampagner til oplysning af virksomhederne og derudover sikre, at det til rådighed stående budget rent faktisk anvendes. Jeg vil gerne minde om, at vores forfædre ikke var bange for at rejse ud. Kunstnerne og håndværkerne var dem, der rejste mest, og det er dem, der har fået samfundet til at blomstre. Den grænseoverskridende handel er den bedste måde at få vores medborgere til at glemme grænserne på og bevise, at vi kan gøre det bedre. Endelig skal jeg ikke undlade ufortøvet at gentage, hr. kommissær, at i lyset af den store betydning, hr. Barroso tillægger kulturen, burde vi tage mod til os og gøre den til en europæisk politik. Ja, dem, der vil have et større budget, skal kunne fremlægge vigtige politiske projekter, der anerkendes som værende vigtige. Genoptagelsen af forhandlingerne om den bedste måde at give Kommissionen fremgang på ville give os anledning til at tale højt om en sådan politik."@da2
"Herr Präsident, Herr Kommissar! Doris Pack hat mit dem integrierten Aktionsprogramm für die Entwicklung der Programme, über die wir heute diskutieren, die Rolle der treibenden Kraft übernommen. Ohne ihren Elan wären die erzielten Fortschritte nicht möglich gewesen. Erasmus ist gewiss das populärste Programm. Die neue Version wird trotz der Aufstockung der Finanzmittel immer noch von den allgemeinen Mobilitätsbedingungen wie Übertragbarkeit der Stipendien, soziale Sicherheit, aber auch Anerkennung der Abschlüsse abhängig sein. Wenn die Mobilität nicht die Aufnahme des Studiums in die Bewerbungsunterlagen sichert, besteht die Gefahr, dass der Weg über Erasmus ein zusätzliches Studienjahr bedeutet. Ich frage Sie, Herr Kommissar, wie es um die Integration eines Erasmus-Jahres in den Bologna-Prozess steht. Was das Programm Leonardo betrifft, so ist die Mobilität der in der Berufsausbildung stehenden Kandidaten ein zentrales Anlegen des Handwerks sowie der kleinen und mittleren Unternehmen, die es ebenfalls für diese Aspekte zu sensibilisieren gilt. Das Programm Leonardo könnte dazu dienen, die Mobilität der Arbeitskräfte vorzubereiten. Zu diesem Zweck müsste die Kommission Maßnahmen für die Sensibilisierung der Unternehmen einleiten und auch dafür sorgen, dass die bereitgestellten Mittel tatsächlich ausgegeben werden. Lassen Sie mich daran erinnern, dass unsere Vorfahren gern auf Wanderschaft gingen. Künstler und Handwerker waren diejenigen, die am meisten reisten; sie waren es, die die Gesellschaft voranbrachten. Der grenzüberschreitende Austausch ist das beste Mittel, um die Grenzen aus den Köpfen unserer Mitbürger verschwinden zu lassen und zu beweisen, dass wir bessere Ergebnisse erreichen können. Schließlich kann ich gar nicht oft genug wiederholen, Herr Kommissar, dass wir angesichts der Bedeutung, die Kommissionspräsident Barroso der Kultur beimisst, den Mut haben sollten, sie zu einer europäischen Politik zu machen. Wer mehr Mittel beansprucht, muss in der Lage sein, wichtige politische Projekte vorzulegen, die als solche anerkannt werden. Die Wiederbelebung der Debatte über die besten Wege, um die Kommission voranzubringen, wäre eine gute Gelegenheit, sich laut und vernehmlich für eine solche Politik einzusetzen."@de9
"Κύριε Πρόεδρε, κύριε Επίτροπε, η κ. Pack διαδραμάτισε τον ρόλο της κινητήριας δύναμης για την ανάπτυξη των προγραμμάτων που συζητούμε σήμερα, με το ολοκληρωμένο πρόγραμμα δράσης. Χωρίς το πάθος της, ουδέποτε θα σημειώναμε την πρόοδο που έχουμε σημειώσει. Το πρόγραμμα Erasmus είναι, βεβαίως, το δημοφιλέστερο πρόγραμμα. Παρά την αύξηση της χρηματοδότησης, η νέα έκδοση θα εξακολουθεί να εξαρτάται από τις γενικές συνθήκες κινητικότητας όπως η δυνατότητα μεταφοράς υποτροφιών, η κοινωνική ασφάλιση, καθώς και η αναγνώριση τίτλων σπουδών. Ενώ η κινητικότητα δεν εγγυάται ότι οι σπουδές αυτού του ατόμου θα ενσωματωθούν στο βιογραφικό του, η επιλογή του προγράμματος Erasmus σημαίνει ότι είναι πιθανόν να χρειαστεί να σπουδάσει ένα επιπλέον έτος. Κύριε Επίτροπε, θέλω να σας ρωτήσω σε ποιο σημείο βρίσκεται η ένταξη ενός έτους του προγράμματος Erasmus στη διαδικασία της Μπολόνια; Όσον αφορά το πρόγραμμα Leonardo, αυτό που απασχολεί πρώτιστα τις βιοτεχνίες και τις ΜΜΕ είναι η κινητικότητα των υπαλλήλων που ακολουθούν πρόγραμμα επαγγελματικής κατάρτισης· οι επιχειρήσεις αυτές πρέπει επίσης να ευαισθητοποιηθούν όσον αφορά τα θέματα που σχετίζονται με την κινητικότητα. Να ενισχυθεί η κινητικότητα του εργατικού μας δυναμικού: αυτό θα μπορούσε να επιτύχει το πρόγραμμα Leonardo. Προς τον σκοπό αυτόν, η Επιτροπή πρέπει να αρχίσει εκστρατείες ευαισθητοποίησης των επιχειρήσεων και να διασφαλίσει επίσης την πλήρη απορρόφηση του διαθέσιμου προϋπολογισμού. Θέλω να επισημάνω ότι οι πρόγονοί μας συνήθιζαν να μετακινούνται πρόθυμα. Οι καλλιτέχνες και οι τεχνίτες ήσαν αυτοί που ταξίδευαν περισσότερο, και ήσαν αυτοί που ωθούσαν την κοινωνία προς την πρόοδο. Το διασυνοριακό εμπόριο είναι ο καλύτερος τρόπος για να κάνουμε τους συμπολίτες μας να ξεχάσουν τα σύνορα και να αποδείξουμε ότι μπορούμε να επιτύχουμε περισσότερα. Τέλος, δεν θα παύσω να επαναλαμβάνω, κύριε Επίτροπε, ότι, ενόψει της σημασίας που αποδίδει ο κ. Barroso στον πολιτισμό, πρέπει να έχουμε το σθένος να τον καταστήσουμε ευρωπαϊκή πολιτική. Όντως, αυτοί οι οποίοι θέλουν μεγαλύτερο προϋπολογισμό πρέπει να είναι ικανοί να υποβάλουν πολιτικά σχέδια τα οποία να είναι σημαντικά και να αναγνωρίζονται ως σημαντικά. Μια αναβίωση της συζήτησης σχετικά με τα καλύτερα μέσα που θα έκαναν την Επιτροπή να σημειώσει βήματα προόδου, θα μας παρείχε μια καλή ευκαιρία να υποστηρίξουμε με σθένος μια τέτοια πολιτική."@el10
"Mr President, Commissioner, Mrs Pack has acted as the driving force behind the development of the programmes that we are discussing today, with the integrated action programme. Without her passion, we would never have made the progress that we have made. Erasmus is certainly the most popular programme. Despite the financial increase, the new version will still depend on general mobility conditions such as the transferability of grants, social security and the recognition of qualifications, too. While mobility does not guarantee that a person’s studies will be integrated into his or her curriculum vitae, taking the Erasmus route means that he or she is likely to have to study for an extra year. Commissioner, I should like to ask you where in the Bologna process is the inclusion of an Erasmus year? As regards the Leonardo programme, the mobility of employees undertaking vocational training is of prime concern to the craft-based industries and small and medium-sized enterprises, which also need to be made aware of mobility-related issues. Making our workforce mobile: that is what the Leonardo programme could do. To that end, the Commission should embark on campaigns to raise the awareness of businesses and should also ensure that the available budget is actually spent. I should like to point out that our ancestors used readily to move around. Artists and craftsmen were the ones who travelled the most; it was they who moved society forward. Cross-border trade is the best way to make our fellow citizens forget about borders and to prove that we can do better. Finally, I shall not stop repeating, Commissioner, that, given the importance that Mr Barroso attaches to culture, we should have the courage to make it a European policy. Indeed, those who want a larger budget must be able to submit political projects that are important and that are recognised as being important. A revival of the debate on the best means of taking the Commission forward would provide a good opportunity for us to speak loudly in favour of such a policy."@en4
"Señor Presidente, señor Comisario, la señora Pack ha sido la fuerza motriz del desarrollo de los programas que debatimos hoy, con el programa de acción integrado. Sin su entrega no habrían sido posibles los progresos que hemos realizado. Erasmus es sin duda el programa más popular. La nueva versión dependerá cada vez más, a pesar del aumento financiero, de las condiciones generales de movilidad, como la transferibilidad de las becas, la seguridad social o también el reconocimiento de los diplomas. Mientras que la movilidad no garantiza la integración de los estudios de una persona en su el paso por Erasmus puede acabar siendo un año de estudios más. Señor Comisario, quisiera preguntarle cómo está la cuestión de en el proceso de Bolonia de la inclusión de un año Erasmus. Por lo que respecta al programa Leonardo, la movilidad de los candidatos a la formación profesional es una de las principales preocupaciones de los sectores de la artesanía y de las pequeñas y medianas empresas, que también hay que sensibilizar. Prepararlas para la movilidad de la mano de obra es algo que podría hacer el programa Leonardo. A tal fin, la Comisión debería emprender acciones de sensibilización de las empresas y velar asimismo por que el presupuesto disponible se gaste realmente. Quisiera recordar que nuestros antepasados se desplazaban fácilmente. Los artistas y los artesanos eran los que más viajaban, ellos hicieron progresar la sociedad. El comercio transfronterizo es el mejor medio de borrar las fronteras de la cabeza de nuestros conciudadanos y probar que podemos hacerlo mejor. Por último, no dejaré de repetir, señor Comisario, que dada la importancia que el señor Barroso concede a la cultura, deberíamos tener la valentía de hacer de ella una política europea. En efecto, quien quiere más presupuesto debe poder ofrecer proyectos políticos importantes y reconocidos como tales. El relanzamiento del debate sobre los mejores medios de hacer progresar la Comisión brindaría una buena oportunidad de hablar alto y fuerte a favor de esta política."@es20
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@et5
"Arvoisa puhemies, arvoisa komission jäsen, keskustelemme tänään integroituun toimintaohjelmaan liittyvistä ohjelmista, joiden kehittämistyön kantavana voimana on toiminut jäsen Pack. Ilman hänen omistautumistaan emme olisi koskaan saavuttaneet nykyisen kaltaista edistystä. Erasmus on selvästikin suosituin ohjelma. Rahoituksen lisäämisestä huolimatta uuden version toteuttaminen riippuu yleisistä liikkuvuusolosuhteista, kuten apurahojen siirrettävyydestä, sosiaaliturvasta sekä myös loppututkintojen tunnustamisesta. Koska liikkuvuus ei takaa yksilön opintojen liittämistä osaksi hänen ansioluetteloaan, Erasmus-tien valitseminen merkitsee todennäköisimmin opiskeluajan pidentymistä vuodella. Arvoisa komission jäsen, haluan kysyä teiltä, mainitaanko Bolognan prosessissa Erasmus-vuoden sisällyttäminen opintoihin? Leonardo-ohjelmasta mainittakoon, että ammatilliseen koulutukseen osallistuvien työntekijöiden liikkuvuus on kädentaitoihin perustuvien alojen sekä pienten ja keskisuurten yritysten keskeisiä huolenaiheita: niidenkin on oltava tietoisia liikkuvuuteen liittyvistä kysymyksistä. Työntekijöiden liikkuvuuden mahdollistaminen on tavoite, joka voitaisiin saavuttaa Leonardo-ohjelmalla. Komission pitäisi käynnistää tätä tarkoitusta varten kampanjoita yritysten tietoisuuden lisäämiseksi sekä varmistaa, että käytettävissä olevat määrärahat todellakin käytetään. Haluan mainita, että esi-isämme liikkuivat vaivattomasti ympäriinsä. Taiteilijat ja käsityöläiset matkustivat eniten, ja juuri he veivät yhteiskuntaa eteenpäin. Rajatylittävä kauppa on paras keino saada kansalaiset unohtamaan rajat ja todistaa, että pystymme nykyistä parempaan. Arvoisa komission jäsen, toistan puheenvuoroni päätteeksi vielä kerran, että kun otetaan huomioon komission puheenjohtajan Barroson kulttuurille antama painoarvo, meillä pitäisi olla rohkeutta muuntaa se Euroopan unionin politiikaksi. Niiden, jotka toivovat suurempia määrärahoja, pitäisi todellakin kyetä luomaan tärkeitä ja tärkeiksi tunnustettuja poliittisia hankkeita. Keskustelu parhaista keinoista komission painoarvon lisäämiseksi tarjoaisi hyvän mahdollisuuden saada äänemme kuuluviin kyseisen politiikan puolestapuhujina."@fi7
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@hu11
"Signor Presidente, signor Commissario, l’onorevole Pack è stata colei che ha stimolato lo sviluppo dei programmi oggetto del dibattito odierno, che verte sul programma d’azione integrato. Senza la sua passione non avremmo mai compiuto i progressi realizzati. ERASMUS è sicuramente il programma più popolare. Nonostante l’aumento dei fondi, la nuova versione continuerà a dipendere dalla condizioni generali di mobilità come la trasferibilità delle borse di studio, la sicurezza sociale e il riconoscimento dei diplomi. Se da una parte la mobilità non garantisce l’integrazione degli studi nel di una persona, dall’altra scegliere ERASMUS significa, con molta probabilità, che la persona dovrà studiare un anno in più. Signor Commissario, vorrei chiederle dov’è prevista l’integrazione di un anno ERASMUS nel processo di Bologna. Per quanto riguarda il programma LEONARDO, la mobilità dei dipendenti che intraprendono un percorso di formazione professionale è di primaria importanza per i settori dell’artigianato e delle piccole e medie imprese, che devono essere sensibilizzati sui temi della mobilità. Dare mobilità alla nostra forza lavoro: ecco il potenziale contributo del programma LEONARDO. A tal fine, la Commissione dovrebbe lanciare campagne di sensibilizzazione delle imprese e, al contempo, garantire l’effettiva spesa delle risorse finanziarie disponibili. Vi ricordo che i nostri antenati viaggiavano molto volentieri. Artisti e artigiani erano quelli che viaggiavano di più: sono loro che hanno fatto progredire la società. Gli scambi transfrontalieri sono il miglior modo per far dimenticare i confini ai nostri concittadini, e per dimostrare che possiamo fare di più. Infine non smetterò di ripetere, signor Commissario, che, vista l’importanza attribuita dal Presidente Barroso alla cultura, dovremmo avere il coraggio di trasformarla in politica europea. Chi vuole più finanziamenti, peraltro, deve essere in grado di proporre progetti politici importanti, riconosciuti come tali. Rilanciare il dibattito sul miglior modo per far progredire la Commissione sarebbe, per noi, una buona occasione per esprimerci chiaramente a favore di una simile politica."@it12
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@lt14
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@lv13
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@mt15
"Mijnheer de Voorzitter, mijnheer de commissaris, Doris Pack is met het geïntegreerd actieprogramma opgetreden als de drijvende kracht achter de ontwikkeling van de programma's die we vandaag bespreken. Zonder haar elan hadden we niet zoveel verder kunnen komen. Erasmus is absoluut het populairste programma. Ondanks de verhoging van het budget, zal de nieuwe versie van Erasmus nog steeds afhankelijk zijn van de voorwaarden die in het algemeen voor mobiliteit gelden, zoals de overdraagbaarheid van beurzen, de sociale zekerheid en ook de erkenning van diploma's. Als de mobiliteit de inpassing van de studie in het curriculum vitae niet garandeert, dreigt een Erasmus-jaar een extra studiejaar te betekenen. Mijnheer de commissaris, ik wil u vragen hoe het staat met de integratie van een Erasmus-jaar in het proces van Bologna. Wat het programma Leonardo betreft, is de mobiliteit van werknemers die beroepsonderwijs volgen een belangrijk punt voor de ambachtelijke sector en de kleine en middelgrote ondernemingen, die ook bewust gemaakt dienen te worden van kwesties op het gebied van mobiliteit. Het voorbereiden van arbeidskrachten op mobiliteit: dat zou via het programma Leonardo gerealiseerd kunnen worden. Daartoe zou de Commissie bewustmakingsactiviteiten moeten ontplooien ten aanzien van ondernemingen en er bovendien op moeten toezien dat het beschikbare budget ook daadwerkelijk wordt gebruikt. Ik zou eraan willen herinneren dat onze voorouders zich maar al te graag verplaatsten. Kunstenaars en ambachtslieden reisden het meest en zij hebben de samenleving vooruitgang gebracht. Grensoverschrijdende uitwisselingen zijn het beste middel om de grenzen uit de hoofden van onze medeburgers te wissen en te bewijzen dat we beter kunnen. Tot slot blijf ik herhalen, mijnheer de commissaris, dat, gezien het belang dat voorzitter Barroso aan cultuur hecht, we het lef zouden moeten hebben dit tot Europees beleid te maken. Wie meer budget wil, moet met belangrijke politieke projecten komen waarvan het belang ook erkend wordt. De voortzetting van het debat over de beste middelen om de Commissie vooruit te brengen, zou een goede gelegenheid zijn om een dergelijk beleid luid en duidelijk te bepleiten."@nl3
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@pl16
"Senhor Presidente, Senhor Comissário, a senhora deputada Doris actuou como a força motriz para o desenvolvimento dos programas que hoje debatemos com o programa de acção integrado. Sem a sua paixão, jamais teríamos feito os progressos que fizemos. Erasmus é seguramente o programa mais popular. A nova versão dependerá sempre, apesar do aumento financeiro, das condições gerais de mobilidade como a transferibilidade das bolsas, a segurança social, mas também o reconhecimento das qualificações. Se a mobilidade não assegura a integração dos estudos no curriculum vitae, a passagem pelo Erasmus corre o risco de ser um ano a mais. Senhor Comissário, gostaria de lhe perguntar onde está, no processo de Bolonha, a integração de um ano Erasmus. No que se refere ao programa Leonardo, a mobilidade dos candidatos à formação profissional está no centro das preocupações dos sectores do artesanato e das pequenas e médias empresas, que é preciso também sensibilizar para as questões relacionadas com a mobilidade. Preparar a nossa mão-de-obra para a mobilidade : é isso que o programa Leonardo poderá fazer. Nesse sentido, a Comissão deverá iniciar operações de sensibilização das empresas e zelar também pela boa aplicação do orçamento disponível. Gostaria de lembrar que os nossos antepassados se deslocavam voluntariamente. Os artistas e os artesões eram os que mais viajavam; foram eles que fizeram a sociedade avançar. O comércio transfronteiriço é o melhor meio para levar os nossos concidadãos a esquecer as fronteiras e para demonstrar que podemos fazer melhor. Por fim, não deixarei de repetir, Senhor Comissário, que, dada a importância que o Senhor Presidente José Manuel Barroso atribui à cultura, devíamos ter a coragem de fazer dela uma política europeia. Com efeito, aqueles que querem um orçamento maior têm de poder avançar com projectos políticos importantes e reconhecidos como tal. O relançamento do debate sobre os melhores meios de realizar progressos na Comissão oferece uma boa oportunidade para falar em alto e bom som a favor de uma tal política."@pt17
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@sk18
"Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Doris Pack a joué le rôle du tigre dans le moteur pour le développement des programmes dont nous discutons aujourd'hui avec le programme d'action intégré. Sans sa fouge, les progrès accomplis n'auraient pas été réalisés. Erasmus est certainement le programme le plus populaire. La nouvelle version sera, en dépit de l'augmentation financière, toujours tributaire des conditions générales de mobilité comme la transférabilité des bourses, la sécurité sociale mais aussi la reconnaissance des diplômes. Si la mobilité n'assure pas l'intégration des études dans le curriculum vitae, le passage par Erasmus risque d'être une année d'études en plus. Monsieur le Commissaire, je vous demanderai où en est l'intégration dans le processus de Bologne d'une année Erasmus. Pour ce qui est du programme Leonardo, la mobilité des candidats à la formation professionnelle est au cœur des préoccupations des secteurs de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises, qu'il faut aussi sensibiliser. Préparer à la mobilité des forces de travail, voilà qui pourrait être réalisé par le programme Leonardo. À cette fin, la Commission devrait entamer des opérations de sensibilisation des entreprises et veiller également à ce que le budget disponible soit réellement dépensé. Je voudrais rappeler que nos ancêtres se déplaçaient volontiers. Les artistes et les artisans étaient ceux qui voyageaient le plus, ce sont eux qui ont fait progresser la société. Les échanges transfrontaliers sont le meilleur moyen d'effacer les frontières de la tête de nos concitoyens et de prouver que nous pouvons mieux faire. Enfin, je ne cesserai de répéter, Monsieur le Commissaire, que, vu l'importance que le Président Barroso accorde à la culture, nous devrions avoir le courage d'en faire une politique européenne. En effet, qui veut plus de budget doit pouvoir mettre en avant des projets politiques importants et reconnus comme tels. La relance du débat sur les meilleurs moyens de faire progresser la Commission offrirait une bonne occasion de plaider haut et fort en faveur d'une telle politique."@sl19
"Herr talman, herr kommissionsledamot! Doris Pack har varit drivande i samband med utarbetandet av de program som vi diskuterar här i dag, tillsammans med det integrerade åtgärdsprogrammet. Utan hennes engagemang skulle vi aldrig ha gjort de framsteg vi har gjort. Erasmus är utan tvekan det populäraste programmet. Trots ökade anslag kommer den nya versionen fortfarande att vara beroende av allmänna förutsättningar som påverkar rörligheten, exempelvis hur lätt det är att föra över stipendier och socialförsäkringsförmåner samt erkännandet av kvalifikationer. Eftersom rörligheten inte är en garanti för att en persons studier kommer att tillgodoräknas i meritförteckningen innebär Erasmusvägen ytterligare ett års studier. Herr kommissionsledamot! Var i Bolognaprocessen ingår ett Erasmusår? När det gäller Leonardoprogrammet är rörligheten bland anställda som genomgår yrkesutbildning mycket viktig för hela hantverksindustrin och små och medelstora företag. Även dessa måste uppmärksammas på rörlighetsrelaterade frågor. Att göra arbetskraften rörlig: det är vad Leonardoprogrammet skulle kunna göra. I detta syfte bör kommissionen genomföra kampanjer för att öka företagens medvetenhet och för att se till att de budgetmedel som har anslagits verkligen används. Jag skulle vilja påpeka att våra förfäder ofta brukade flytta omkring. Konstnärer och hantverkare var de som reste mest. Det var de som drev samhället framåt. Gränsöverskridande handel är bästa sättet att få våra medborgare att glömma gränser och bevisa att vi kan bli bättre. Herr kommissionsledamot! Avslutningsvis måste jag upprepa att med tanke på den vikt som José Manuel Barroso fäster vid kultur borde vi ha modet att föra upp kulturpolitiken på EU-nivå. De som vill ha en större budget måste lägga fram politiska projekt som är viktiga och som erkänns som viktiga. En återupplivad debatt om hur man bäst ska föra kommissionen framåt skulle vara ett bra tillfälle för oss att tala oss varma för en sådan politik."@sv21
lpv:unclassifiedMetadata

Named graphs describing this resource:

1http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Czech.ttl.gz
2http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Danish.ttl.gz
3http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Dutch.ttl.gz
4http://purl.org/linkedpolitics/rdf/English.ttl.gz
5http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Estonian.ttl.gz
6http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Events_and_structure.ttl.gz
7http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Finnish.ttl.gz
8http://purl.org/linkedpolitics/rdf/French.ttl.gz
9http://purl.org/linkedpolitics/rdf/German.ttl.gz
10http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Greek.ttl.gz
11http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Hungarian.ttl.gz
12http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Italian.ttl.gz
13http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Latvian.ttl.gz
14http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Lithuanian.ttl.gz
15http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Maltese.ttl.gz
16http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Polish.ttl.gz
17http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Portuguese.ttl.gz
18http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Slovak.ttl.gz
19http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Slovenian.ttl.gz
20http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Spanish.ttl.gz
21http://purl.org/linkedpolitics/rdf/Swedish.ttl.gz
22http://purl.org/linkedpolitics/rdf/spokenAs.ttl.gz

The resource appears as object in 2 triples

Context graph